Creer votre blog photo | S'abonner à ce blog | Tous les blogs | Login | Fond Ecran

Brest 2012

********

Une journée à Tonnerre de Brest.

A 10h00, le temps est plutôt maussade, vent et nuages épais sur la rade.

Dans l’après-midi le soleil est de retour et pour le photographe  un grand plus.

Je n’ai pas eu le temps de faire une visite complète, le site étant immense et la queue pour visiter les grands voiliers fait perdre beaucoup de temps.

En voici quelques images ramenées de cette superbe journée de la voile.

*******

*

*

Le Saint Michel II était présent à cette grande fête.

*

*

*

*

*

Le Renard.

Cotre de Surcouf

*

*

*

*

*

Le port se réveille et petit à petit, les voiliers sortent

dans la rade.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

La goélette « La Recouvrance« , prend le large.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Petits et grands naviguent sur le plan d’eau.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Stad Amsterdam

Le 3 Mâts Hollandais.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Descente.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*************

Morgenster.

Brick 2 mâts Hollandais

*

*

*******

Régina Maris.

Goélette franche à 3 mâts de Kiel, en Allemagne

Construite en 1903 au Danemark.

*

*

*

Les deux quatre mâts les plus grands du monde

Le Sedov et le Kruzenshtern.

*

*

*

Sedov

Quatre mâts barque Russe long de 117,5 mètres

Construit en 1921 en allemagne, il est donné à la Russie à titre de dommage de guerre

et devient navire école des élèves officiers de l’université maritime de Mourmansk.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Bitte d’amarrage.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Kruzenshtern.

Quatre mâts Russe de 114,5 mètres. basé à Kalingrad

Construit en 1926, le deuxième plus grand voilier du monde.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*************************************************************

La Russie ancienne.

*

*

*

*

*

La Russie artisanale.

*

*

*

La Russie en musique

*

*

*

Un bateau de guerre était aussi présent

*

*

*

********************************************************************

A terre, démonstration des voiliers.

*

*

*

**********************************************************************

Musique indonésienne.

*

*

*

**********************************************************************

*

*

*

*

L’Etoile du Roy

*

*

*

**********************************************************************

Corsaire du Roy.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Beaucoup de travail dans le gréement.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Une très belle exposition de modèles d’arsenal

maquettes de très belle facture.

Chapeau bas aux réalisateurs.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

**********************************************************************

Du pont de Recouvrance superbe vue sur la Penfeld et le château.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Et la visite se termine par un beau sourire.

*

NOTRE DAME DE RUMENGOL


Protected by Copyscape Plagiarism Check Software

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

 

http://farm3.static.flickr.com/2192/2074018119_9a2b8b3e2e.jpg

 

 

 

Caractéristiques:

Gabare de 21,70 mètres hors tout, totale 28,50 mètres – Jaugeant 57 tonneaux

Garde robe de 200 m2 avec foc – trinquette – flèche – grand’voile – dundée.

 

Historique:

Construite à Camaret dans le chantier Kéraudren et lancé le 15 juillet 1945.

Elle transporte à ces débuts du bois, des oignons entre Roscoff et Portsmouth, du sel de Noirmoutier, du vin à Oran et

port-Vendres, puis se spécialise dans la pêche au sable à l’aide d’une benne appelée crapaud,

sable qu’elle déchargeait dans les ports de Landerneau, Chataulain et Brest.

Elle transportait aussi du maerl, algue servant à l’amendement des terres de bretagne.

En 1981 elle présente de sérieux signe de vieillesse et l’association An test la rachète.

Classé monument historique en 1990, elle subit une importante rénovation en 1996 au chantier

du Guip à Brest.

Son nouveau lancement, fait à l’ancienne,(c’est-à-dire couché), se fera aux fêtes de la mer de Brest en 1996.

Depuis elle promène les touristes et leur fait découvrir et

participer aux différentes manoeuvres d’un vieux gréement.

Site de l’association An test.    http://www.antest.net/sommaire.php3

*****

Photos prise  au port de commerce de Brest, devant le chantier du GUIP

*

*

Le beaupré.

*

Bienvenue à bord

*

*

Vue plongeante sur la plage avant .

*

Bienvenue à bord

*

*

Vue sur  le blin à collier du bout dehors

la ferrure d’étrave et fixation de l’étai.

*

Bienvenue à bord

*

*

Une autre vue  de la ferrure du blin à collier

et de l’écubier.

*

Bienvenue à bord

*

*

sur ce cliché

Le guindeau – la descente avant.

*

Bienvenue à bord

*

*

Le guindeau.

*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

 

*

*

Sur cette vue:

L’encornat avec la savate (pièce servant à faire glisser l’encornat le long du mât)

Le système de prise de ris à rouleau.

*

Bienvenue à bord

*

*

Gros plan sur le système à rouleau de prise de ris

L’encornat et la savate

*

Bienvenue à bord

*

*

La petite pompe de cale

*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

*

*

La Cabine vue de tribord.

*

Bienvenue à bord

*

*

La cabine vue de bâbord

Le patron ne dis pas ce qu’il y a dans le tonneau ?

*

Bienvenue à bord

*

*

Vue: du feu tribord – de la sirène – du projecteur

*

Bienvenue à bord

*

*

Gros plan sur la porte de la cabine

*

Bienvenue à bord

*

*

Cabine coté tribord

*

Bienvenue à bord

*

*

Vue de dessus

*

Bienvenue à bord

*

*

A tribord: Le renvoi par chaîne de la commande du gouvernail

*

Bienvenue à bord

*

*

Implantation du mât de tape cul sur la cabine

L’encornat et la savate

*

Bienvenue à bord

*

*

Le mât de tape-cul

l’encornat – La bôme

Le couronnement avec tableau et allonges de voute.

*

 

Bienvenue à bord

*

*

Le lieu d’aisance sur le banc  du tableau de voute

*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

*

*

L’extrémité de l’encornat du tape-cul

*

Bienvenue à bord

*

*

Gros plan sur un taquet.

*

Bienvenue à bord

*

*

Vue de l’arrière.

*

Bienvenue à bord

 

*

Voici l’annexe, elle se prénomme Pennoupele.

*

 

 

 

LA BOUDEUSE

 

 

 

 

 

Bienvenue à bord

*
*
Historique
*

Il fut construit en 1916 par les chantiers Gbr Figge à Vlaardingen en Hollande.
Il a fait parti des derniers navires de commerce à la voile dans la Baltique
et la mer du nord.
Tout au long de son histoire, il a porté plusieurs noms
 » Marie » – « Sundersand »-« Grimsö »- « Elsa » -« Vida ».
Désarmé comme voilier en 1931, il poursuit sa  carrière sous pavillon allemand
pour la pêche au hareng avant d’être vendu à une compagnie suédoise.
En 1942 au chantier  Lidingö New Shipyardst il est rallongé de 6,4 mètres dans sa partie centrale
et refondu en trois-mâts goélette.
A partir de 1972, il est une nouvelle fois refondu et regréé par le maître gréeur
Björn Atterberg qui avait été auparavant en charge de la voilure du
« Gladan » et du « Falken », les voiliers-écoles de la marine suédoise.
Ainsi transformé, il accompli un long tour du monde de 1987 à 1992,
transformé en navire école et poursuit cette carrière jusqu’en 2003.
A cette date, il passe sous pavillon français lorsque
Patrice Franceschi le rachète et le transforme en navire d’aventure et d’exploration
Il aura fallu, une année de travaux au chantier de Camaret ( ajout de roofs et de cabines).
*
*
Il portera le Nom de  « La Boudeuse  »
Nom prestigieux , en hommage à l’explorateur Français
Louis Antoine Bougainville.
*
*
La Boudeuse à Brest, avant son départ pour la mission
« Terre-Océan »
*

Bienvenue à bord
*
*
La Boudeuse est un trois mâts goélette de:
Longueur hors tout: 46 mètres
Largeur au maître bau: 7 mètres
Déplacement 250 Tonnes
Garde robe: 13 voiles d’une superficie totale de 700m2.
4500 mètres de cordage en gréement courant
1500 mètres de gréement dormant en acier
200 poulies.
100 points de tourne aux cabillots
Equipage: 24 hommes et femmes

 

Bienvenue à bord

*

*

Le beaupré

*
Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

*
*
Ancre
*

Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord

*
*
Chaumard
*

Bienvenue à bord

*
*
Bitte d’amarrage
*

Bienvenue à bord
*
*
Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord
*
*
Le guindeau
*
Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord

*
*
Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord
*
*
Cabillots
*

Bienvenue à bord

*
*

Ratelier de pied de mât.

*

Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

*
*
Les palans
*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord
*

*

Bienvenue à bord

*
Palan triple
*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord
*
*
Pomme de lance-amarre
*

Bienvenue à bord

*

*
Extrémité de vergue
*

Bienvenue à bord

*
*
Pont milieu
*

Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord*

*

Travaux dans la mâture
*

Bienvenue à bord
*
*

Bienvenue à bord
*
*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

*

*

La barre
*

Bienvenue à bord
*
*

Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

*
*

Bienvenue à bord

*

*

Bienvenue à bord

 

 

Voilier goélette « MARIE »

« MARIE »

J’ai rencontré ce superbe voilier, lors d’une promenade sur les
quais d’Antibes, je n’ai trouvé aucune information
sur ce bijou des mers,
d’une longueur d’environ 60 mètres.
si vous en avez, n’hésitez pas à me les transmettre
merci d’avance.

*****

*

*

Une mâture impressionnante

*

*

*

*

*

*

*


*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Claire-voie

*

*

*

Quelque détails de l’accastillage

Attention les yeux!!!

*

Winch

*

*

*

*

*

Manches à air

*

*

*

*

*

*

*

Bouches d’aération

*

*

*

Bitte d’amarrage rutilante

*

*

*

Poulie de renvoie

*

*

*

Un joli treuil

*

*

*

Chaumards en inox

*

*

*

*

*

*

*

L’annexe,  le « MARIETTI »

Beau petit voilier en bois vernis.

*

*

*

*

*

*

*

Une jolie galette sur ce pont latté et vernis

*

******

**

La presqu’île de KERMORVAN

Le presqu’île de Kermorvan est située à 25 km à l’ouest de Brest, vous n’irez pas plus loin, c’est le bout de la terre.

Cette petite presqu’île est séparée du village de pêcheur du  » Conquet » par l’Aber Conq qui entre dans les terres.

Je vous propose dans faire le tour à pied bien sur, car cet un espace protégé.

Vous me suivez!

 

L’aber Conq et en face le Conquet

 

voilires 001 copie

 

La ville Du Conquet.

voilires 004 copie

 

Caseyeur au sec.

002

 

De nombreuses petites annexes au sec.

 

voiliers 001 copie

 

 

voiliers 002 copie

 

Retour au port

 

voiliers 007 copie

 

 

La pointe St Mathieu avec son phare La pointe St Mathieu avec son phare

 

La pointe de Kermorvan La pointe de Kermorvan

 

 

un bateau   entre dans le soleil un bateau entre dans le soleil

 

 

Le phare de Kermorvan Le phare de Kermorvan

 

 

Petite plage et soleil couchant Petite plage et soleil couchant

 

Il ne fait pas encore nuit, mais le soleil décline rapidement.

 

La côte aux fougères brulées La côte aux fougères brulées

 

 

Contre-jour Contre-jour

Comme une grosse étoile de mer, le fort est accessible à marée basse, mais, ne pas l’oublier cette marée, autrement vous y resterez  prisonnier pour quelques heures.

 

Le fort de Kermorvan Le fort de Kermorvan

 

pêcheur pêcheur

Si vous avez le courage, après cette petite promenade qui peut prendre une heure et demi, la très belle plage des blans sablons vous ouvre les bras.

 

Plage des blancs sablons Plage des blancs sablons

 

La balade est terminée, j’espère que vous avez bien respiré cette air iodé de la Bretagne!!

Maquette « BAUTIER DE BARFLEUR »

*

*

*

*

*

LIBERTE 1900

*

Bautier de Barfleur

*

Réalisé au 1/30ème d’après les plans de JC Chazarain.

*

Dimensions: Longueur 12,50 mètres – Largeur au maître bau

Historique:

Les bautiers étaient aussi connus sous le nom de cordier, ce qui est

 identique, puisque les cordes utilisées pour le pêche s’appellent des »baux ».

 Ces longues cordes de 250 mètres lovées dans des maunes en osier.

*

Au 19 ème siècle l’on pêchait avec des bisquines, puis vers la fin du

siècle à l’aide de sloops. La pêche étant rentable ,

Les marins de Barfleur décidèrent vers 1900 de se faire construire des bateaux

 spécialement adaptés à ce type de pêche. Franc bord peu élevé,

 coques plus grandes.

 Les bateaux s’allongent pour atteindre les 12, 13 mètres.

Les forment s’arrondissent et la voute reste relativement courte

 par rapport aux thoniers et langoustiers de leurs confrères bretons.

Plusieurs chantiers s’ouvrent à Barfleur.

Le Liberté est lancé par le chantier Charles Berllot (Saint-Vaast- la- Hougue).

L’équipage était constitué de 6 à 7 hommes

 dont la tâche consistait à chaque marée à filer les baux.

La pêche: Les bautiers allaient tendre leurs lignes de Cherbourg

jusqu’aux côtes anglaises.

Les hameçons étaient munis d’appât (la beite),

les lignes étaient mises à l’eau depuis le bateau.

*

*

Cette vue permet de voir:

– Les proportions de ce bateau, étrave très fine , ventru au milieu,

et très fuyant sur l’arrière.

 

 

 

 

*

*

 

Sur cette vue:

– Ligne très élégante, La talon arrière très plongeant par rapport au brion

(Partie basse de l’étrave).

*

 

*

*

Visible sur cette photo:

 Une des ancres servant à mouiller les baux.

– Le panneau circulaire de soute.

– Sur le plat bord, la conelle servant à relever les lignes.

– Le bout dehors fixé par une ferrure en fer à cheval sur un banchet.

*

 

*

*

Sur cette photo:

– Lagaloche, au sommet de laquelle tourne un davier.

 Cette galoche estutilisée pour le passage de la grosse ligne

 où sont attachés les baux.

-La sous-barbe passe par un réa juste au-dessus de

la ligne de flottaison, puis vient se tourner au fileux

 bâbord après avoir traverséle pavois.

 

 

 

*

 

*

*

Sur ce cliché on aperçoit:

– Les maunes, ces grands paniers en osier ou sont lovés les baux ou cordes.

Sur le modèle je les aient  réalisées avec du rafia.

*

 

 

 *

*

Visible sur ce cliché:

– La mâchoire de bôme et son collier de racage.

– Le fût du moulinet.

– La pompe de cale.

*


 

*

*

Sur cette vue on aperçoit:

– La petite pompe de cale juste devant le roof.

– Le panneau de soute.

– Le moulinet au pied du mât servant à relever les baux.

– Les caps de mouton et autres poulies réalisés en poirier.

*


*

*

Sur cette vue:

– Le roof de la chambre de forme trapézoïdale et de très grande dimension,

 2 petites lucarnes pour l’éclairage.

– La grande godille, ici amarrer le long du pavois,

elle servait à l’arrivée à quai mais aussi quand

 le vent n’était pas au rendez-vous.

*

 

 *

*

 La cheminée de la cuisine

*

 

*

*

Sur cette vue:

– Le serre tableau avec le palan d’écoute.

– Les allonges du tableau.

– Le banc de quart.

– La barre.

*

 

 *

*

Sur ce cliché on aperçoit:

– Le banc de quart.

– La barre.

– Le palan d’écoute.

– Le palan d’écoute de voile installé sous la bôme.

– La petite barrique du patron, le contenant n’est pas spécifié????

*

 

*

*

Le tableau arrière
*

*

*

Sur cette vue on aperçoit:

– Les cercles du mât.

– L’Encornat.

– Le collier de racage.

– Les élongis et les jottereaux.

– Les barres de flèche.

– Visible aussi le parcours de la drisse de corne.

– La potence de la drisse de mât.

*

 

 

 

 

 

 *

*

Sur cette photo:

Mât composé, cest à dire constitué d’un bas mât,

 surmonté d’un mât de flèche

*

 

 

 


 

Sur cette vue:

– Le serre tableau avec le palan d’écoute.

– Les allonges du tableau.

– Le banc de quart.

– La barre.

*

 

 *

*

Sur ce cliché on aperçoit:

– Le banc de quart.

– La barre.

– Le palan d’écoute.

– Le palan d’écoute de voile installé sous la bôme.

– La petite barrique du patron, le contenant n’est pas spécifié????

*

 

*

*

Le tableau arrière
*

*

*

Sur cette vue on aperçoit:

– Les cercles du mât.

– L’Encornat.

– Le collier de racage.

– Les élongis et les jottereaux.

– Les barres de flèche.

– Visible aussi le parcours de la drisse de corne.

– La potence de la drisse de mât.

*

 

 

 

 

 

 *

*

Sur cette photo:

Mât composé, cest à dire constitué d’un bas mât,

 surmonté d’un mât de flèche

*

 

 

 


 

 

LA BELLE DE VILAINE

*

 

 

 *

*

Chaloupe de Billiers, reconstruite à l’identique d’après un

 plan de 1887 par le chantier Pradelle du Croisic dans le

 respect de la tradition, avec les normes actuelles exigées.

Dimensions: longueur hors tout (coque) 10,60 mètres

Déplacement: 12 Tonnes

Grand mât: 15,50 mètres

Surface de voile: 96,80 mètres

*

Ce type de chaloupe pontée, avec son pavois ajouré, son

 cul rond, gréé au tiers navigua entre 1820 et 1830, il

 succédait aux antiques « chattes de Billiers » bateaux à

 fond plat et voile carrée.

Armée par un patron, un matelot et un mousse pour les

 manoeuvres de gréement et du chalut à perche.

Elle pêchait en baie de Vilaine, la civelle (jeunes anguilles)

 au printemps, la sole en été, le boucaud (crevette grise)

 en automne et la raie en hiver.

Certains de ces bateaux pratiquaient aussi « le

 bornage » ( petit cabotage local)

transportant du bois, du sel ou froment

 en Loire et en  Vilaine.

*

*

*

*

*

*

*

*


*

*

Le blin d’étrave, collier métallique s’ouvrant et servant
à maintenir le beaupré

*

*
*

Sous-barbe cordage raidi par un palan et servant

 à tenir vers


le bas l’extrémité du bout-dehors

*
*
*

Bitton petit montant servant à tenir la caisse du bout-dehors

*


*

*

*

*

*

*

 bastaque

*
Hauban à croc supplémentaire raidi par un palan
en arrière des haubans principaux
*

*

*

Lattes de haubans

Ferrures servant à tenir les palans
des haubans

*

*

*

*

*

*

*

Le grand mât appelé aussi Taillevent

*

*

*

*

*

*

*


*

*

*

*

*

*


*

*

Une petite photo détournée au passage
du canot à moteur

*


*

*

*

*

*

*


*

*


*

*

*

*

*
*

*

*


Un grand merci à Jacques qui m’a permis de mettre
ses photos de la chaloupe sous voiles

dans ce blog

*

Pour la découvrir, il est au Port de Pen-Lan

 dans le sud Morbihan, à coté du
village de Billiers. A la belle saison,
il assure des promenades en mer

 

Le port est charmant et une belle balade

 le long de la côte vous attend

.

*

*

*

Photographies lors du rassemblement
 des vieux gréements au bois de la chaise

*

Sur la plage des dames à Noirmoutier

*

*

*


*

*


*

*


*

*

*

*

J’espère que vous avez fait une bonne visite
A bientôt

Musée naval de la ville de Rochefort

*

Je vous propose une petite visite dans le Musée National

 de Rochefort

*

*

 

Ce Musée est situé dans l’hôtel de Cheusses, le plus

ancien édifice civil de la ville.

Cette hôtel porte le nom du dernier seigneur

de Rochefort.

La fondation de l’arsenal en 1666, chasse

Henri de Cheusses. Au bâtiment d’origine, sera

rajouté une aile sud pour former le U classique

des hôtels de l’époque.

*

 

 

 *

*

 

 *

*

 

*

*

 

 *

*

 

 

 

Le Dauphin Royal ne représente pas un bâtiment ayant existé,

mais, une maquette à vocation pédagogique construite pour

Monseigneur Le Dauphin, Louis de france 1729-1765

Elle représente un 3 ponts armé de 110 canons.

Dimensions 290x80x95 à l’échelle 1/24ème

Commencé en mars 1751, elle sera achevé au début de l’année 1752

Le plan a été dressé par Mr Coignard

qui deviendra l’un des plus célèbres ingénieurs-constructeurs

de son temps

*

*

 *

*

 

 

*

*

 

 

*

*

 

Peu après le milieu du XVIIème siècle, on procéda au cuivrage des coques

sur les oeuvres vives et vers 1780 cette méthode se généralisa.

Elles avaient le même fonction que les plaques de plomb

au siècle précédent

(se protéger de l’agression des tarets)

mais avec le poids en moins donc une vitesse accrue.

*

*

*

 

 

 

 

*

*

 

*

*

 

*

*

 

*

*

 

 

*

*

 

*

*

*

*

 

 

 

*

*

 

 

 

 

*

*

 

 

 

 

*

*

 

 

*

*

 

*

*

 

 

 *

*

 

*

*

 

 

 

*

*

*

*

 

 

*

*

 

*

 

J’espère que vous avez effectué une bonne visite.

Ce musée est très intéressant, vous y trouverez de nombreux tableaux

des maquettes bien sûr, mais, aussi l’histoire de l’arsenal de la ville de

Rochefort, ce musée fait partie intégrante de la ville

comme la Corderie Royale et la frégate en construction Hermione.

BABAR côtre langoustier voyage autour du monde

*

*

 

 J’ai connu Babar et surtout son illustre navigateur Pierre Raffin – Carboisse par  son livre « Barbar autour du monde » , livre d’un navigateur  solitaire, mais, surtout l’histoire et le rêve d’un homme

.
*
*

 
 

 

     

 

 J’ai eu la chance de le rencontrer à la « cale2 de l’île » (association Nantaise
qui construit le saint Michel II une reconstruction d’un yath de Jules Verne) et il m’a gentiment dédicacé son livre lors de mon exposition de maquettes
de vieux gréements.
 Il est reparti  pour six années sur les mers et océans, pour un nouveau tour du monde,  sur les traces de JF Lapérouse.
 Je lui souhaite bon vent pour cette formidable traversée.
 Vous pouvez suivre son périple sur son site.  
    
*
*
 

 

 

 

        http://Babar autour du monde
*  

 

*
Babar est un côtre langoustier d’une longueur hors tout de 14,50 mètres,
 jaugeant 9,75 tonneaux, d’un tirant d’eau de 1,65 mètres
et d’une garde robe de 90 m2.

Ce voilier a été construit en 1980 par le  chantier du Guip
d’après les plans de l’architecte Naval
François Vivier
*
*

 

Historique

*

Babar est né au chantier du Guip à l’île aux moines le 10 mai 1981
et fut baptisé « Soir du 10 mai » par son propriétaire Mr Retaire.

*
4 années plus tard il change de propriétaire et sera baptisé
« Tal Coat » (Bout de bois).
 

 

*
Racheté quelques années plus tard par Mr Sheider
qui le nomme « Babar » surnom de sa femme qui était
forte mais pleine d’humour.
 

 

*
« Babar » est racheté par Pierre Raffin
ce nom pour lui a une autre signification,
c’est le surnom du père d’un illustre navigateur
Eric Tabarly.
 

 

*

*
Babar en détail
 

 

*

Le beaupré avec son extrémité taillée en diamant
et son palan de sous-barbe.

*
 

*

*

Le point d’attache de la sous barbe à la coque

*

*

*

A tribord, le blin de passage du beaupré

*



*

*


A bâbord écubier

*

*
*
Bittons et beaupré

*

*

*
Feux de position bâbord et tribord fixés sur les haubans.

*


*

*


*

*


*

Caps de mouton estropes et lattes de hauban

*


*

*


*

*

Babar sur béquillé.
*


*

*


*

*


*
L
e gouvernail.

*


*

Le Tableau arrière

*


*

Vue de la partie avant

*


*

Détails de l’accastillage
*

*
Taquets à gueule et caps de mouton

*


*

*

Ratelier de pied du mât
avec cabillots et taquets
Hublot de pont

*

*

*

*

*
Mâchoire de bôme et Encornat
et leurs boules de racage
Racks (cercles de mât servent à maintenir la voile parallèle au mât)

*


*

*


*

*
Taquets de haubans
Poulie triple
de la drisse de mât.

*

*

*

*

*

*

*

Vue du roof

*

*
*

B

Banc de quart

et une belle galette.

*

*

*

Chaumard

*

*

 

*

*

Frette de la bôme et palan d’écoute triple

*

*

*

Quelques photographies sous voiles

*

*

*

*

*

*

*

Au fond le Saint Michel prêt pour son lancement.

Le patron monte à bord.

*

 

*

*

*

*

*

*

 

 

 

Les Rendez-Vous de L’erdre 2009

*

*

Les Rendez-vous de l’Erdre, est une fête annuelle qui se passe sur la région nantaise.

Elle est essentiellement vouée à la belle plaisance, vieux gréements de plaisance, bateaux des bateliers, hors-bord et bateaux à vapeur.

Cette fête se déroule sur trois jours, départ des bateaux de la ville de

 Nord sur Erdre,   le soir escale à Sucé sur erdre,

Le lendemain descente de l’Erdre jusqu’à Nantes.

Et le dimanche la fête !!

 



 

 

Je suis venu à leur rencontre entre Sucé et Nord sur Erdre

sur l' »Estuaire » un bateau de type ‘Belouga’ appartenant à l’association.

 lacale2lile.fr

Puis le lendemain, j’ai pris la direction Nantes pour être

présent à leur arrivée.

 

*

 

 

Nous voilà parti, à la rencontre de la belle plaisance

 

http://i89.servimg.com/u/f89/11/09/13/63/sur_le10.jpg

 

*

*

 

 

 

Première rencontre avec un élégant voilier

*

 

*

*

*

Une Toue Cabanée

*

*

*

Un Doris et de très bon rameurs

au loin les voiliers régate

*

 

*

*

*

On fait la même route

*

*

*

Une belle risée se forme

*

 

*

*

Rencontre avec « Clauchar » un illustre ancêtre à vapeur.

Puisqu’il date de 1887.

Ce bateau a été retrouvé il y a une douzaine d’années,

dans le Lot sous six mètres de graviers.

Restauré, il fait l’admiration de tout le monde.

*

*

 

*

*

Le vapeur « Mélusine »

à toute vapeur!

*

 

*

*

Nous nous rapprochons des régatiers

*

 

*

*

La Yole le Mor Bihan toute voiles dehors

*

*

*

La régate est bien partie

*

*

*

A travers le hublot de la cabine

*

*

*

*

*

Nous sommes doublé par bâbord

*

*

*

De jolies voiles à contre-jour

*

*

*

*

*

On se double

*

*

*

*

*

Panel coloré de voiles

*

*

*

*

*

Un petit caneton rutilant sous ses vernis

*

*

*

Miroir de coque

*

*

*

De belles bordé à clins

*

*

*

*

On hésite pas à prendre de la gîte

*

*

*

 De beaux vernis

*

*

*

 

*

*

Nous sommes sur le chemin du retour

*

*

*

Plusieurs sister Ship nous accompagnent

*

*

*

*

*

Parlons un peu de l »Estuaire » le bélouga sur lequel j’ai embarqué.

Voiliers de 6;50 mètres de longueur, pour une largeur de 2,23 mètres.

Histoire de ce voilier

Estuaire a été retrouvé dans un bras de la Loire à l’état d’épave. Le Président du Port Autonome de Nantes en a fait don à l’association «La Cale 2 l’Île» en 1993.

Le bateau, très abîmé, avait perdu son rouf, supprimé par son ancien propriétaire. Il l’avait remplacé par une trappe carrée tout juste bonne à permettre à une personne d’entrer, mais n’assurant pas l’étanchéité nécessaire.

L’association «La Cale 2 l’Île» a acheté les plans du Bélouga et a refait un roof à l’identique.

A la fin de sa restauration au printemps 2007, il a été appelé Estuaire à l’occasion de la «Manifestation Estuaire 2007». Texte de cale2lile

*

L’intérieur de la cabine

*

*

Peu de place le puit de dérive au centre

et deux couchettes possible.

*

L’avant

*

*

*

Bientôt l’arrivée à quai

*

*

*

Demain la suite de la fête à Nantes

Me voici rendu à nantes.

Une petite visite sur les quais de versailles

s’impose, avant l’arrivée des bateaux.

*

A cette heure de l’après-midi, les berges et le plan

d’eau semblent bien calme.

*

*

*

*

*

Sur le quai on joue aux échecs

*

*

*

Spectacle de pantomime

*

*

*

Petite vue d’ensemble du site

*

*

*

Petit tour vers les bateliers de la Loire

*

*

Défense ou pare-battage

*

*

Les giroués permettent au batelier de savoir d’où

vient le vent.

*

*

La réserve du capitaine

*

*

La réserve du matelot

*

*

Filet de toue cabanée

*

*

Un piautre, le gouvernail

*

*

Poulie double

*

*

Les sacs et la voile

*

*

Le treuil

*

*

*

Un petit tour sur cette île artificiel que j’appelle

lîle des robinsons.

Une vieille péniche , un cabanon et beaucoup de verdure.

*

*

*

*

*

*

*

 *

*

*

La petite fille de l’île

*

*

Les bateaux sont de sortis, ce volatile en profite.

*

*

Le capitaine ferraille fait la vigie

*

*

Une photo dans les yeux de ma belle.

*

 

*

*

Plusieurs coups de sirène retentissent

et une fumée bien noire monte dans le ciel.

Les vapeurs arrivent!

*

*

*

*

Honneur au plus ancien « Clauchar » mène la flotte.

*

 

*

*

*

La revue navale peut commencer.

*

L’IRIS

Longueur 6,72 mètres – largeur 1,70 mètre

poids 1300 kG – Matériau CTP

Combustible bois et charbon

*

*

*

*

 LADY SELSEY

(Britannique)

*

*

*

URSULA

(Britannique)

*

*

*

*

*

MELISSA

(Britannique)

*

*

*

*

*

LIBERTY BELLE

Longueur 7,42 mètres – Largeur 2,08 mètres

Poids 1150 kg

Combustible charbon

*

*

*

*

*

MELUSINE

Année de construction 2002

Longueur 4,60 mètres – Largeur 1,60 mètres

Poids 300Kg

Coque en petites lattes collées

Matériau bois stratifié et tissu de verre epoxy

Combustible bois

*

*

*

WOODBINE

*

C’est le nom et le type de bateau

dans la catégorie des steam Launch

A vapeur

combustible  gaz

*

*

*

*

*

 

*

*

*

*

*

*

Sa bouchonne un petit peu sur la rivière

*

 

*

*

Puis viennent les hors-bord

*

*

SIMONE II

*

 

*

*

Un Chris craft

*

 

*

*

*

*

De beaux bois vernis

*

*

*

*

*

*

*

LADY ALEX

*

*

*

CHANTENAY N°10

*

*

*

La fanfare est aussi présente

*

*

*

Les petits suivent de près,

Yoles, chaloupes, canoé, Kayak etc.

*

*

*

*

Un chaloupe de Bénodet

*

*

*

*

*

*

*

FILLE DE LOIRE

*

*

*

SPEED AR MOR

*

*

*

*

*

BATELLERIE

*

*

*

ACCORDEONISTE MARIN

*

*

*

kAYAKS

*

*

*

ESTUAIRE

Le Bélouga de la cale2 l’île

*

*

*

Tout ce petit monde à la recherche d’un emplacement pour la nuit

*

*

*

La journée se termine, mais le nuit commence sur Nantes

 avec des musiques de jazz

dans les rues.

*

*

*

Votre guide

*

A bientôt.